Date de la dernière modification de cette page mercredi 03 octobre 2012
 Sauvé de quoi?

Qui n'a pas entendu dire: Jésus-Christ a sauvé le monde, il est mort à la croix pour nous sauver... Sauvé ? mais de quoi ? Quelquefois, j’ai le sentiment qu’on enseigne trop souvent la grâce et la bonté de Dieu, en omettant de faire mention de sa justice et de la loi qu’il a instaurée. Ceci nous met dans une fausse paix envers Dieu.

Dieu a mis dix règles bien claires que l’être humain doit suivre (les 10 commandements) :

Règle N°1

« Je suis l’Éternel ton Dieu… Tu n’auras pas d’autre Dieu devant ma face. » (Exode 20 :2a,3)

Dieu ne voulait pas que le peuple adore quoi que ce soit d’autre que lui car il est écrit :
« Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre, à part moi, il n’y a point de Dieu. » (Ésaïe 45 :5a)

Certaines personnes croient respecter ce commandement en n’adorant pas d’autre Dieu. Cependant, Jésus nous indique bien clairement dans le nouveau testament que transgresser ce commandement veut aussi dire : accorder plus d’importance à son argent qu’à Dieu. Tout ce qui est possible à l’homme de mettre avant Dieu peut être une transgression de ce commandement : l’argent, le sport, le travail, l’apparence, le prestige, la famille, etc.

Règle N°2

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point. » (Exode 20 :4,5a)

Suite à la première règle qui nous dit de ne pas adorer d’autre Dieu, la seconde nous défend de rendre un culte à une image ou idole. Que ce soit réellement Dieu ou un faux Dieu, Dieu ne désires pas que l’homme se prosterne devant des images, des statues ou quelques autres portraits qui le représente. Aucune représentation faite de main d’homme n’est digne d’adoration; seul le vrai Dieu en est Digne.

Règle N°3

« Tu ne prendras point le nom de l’Éternel ton Dieu en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. » (Exode 20 :7)

L’homme doit du respect à Dieu puisqu’Il est Dieu. Dieu ne désire pas que son nom soit prononcé à la légère. En tant que Roi, il est digne des plus grands honneurs.

As-tu déjà pris le nom de Dieu en vain? As-tu déjà employé son nom à tort et à travers? Si tu as utilisé le nom de Dieu comme juron, tu as enfreins ce commandement et es coupable devant Dieu.

Règle N°4

« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage… » (Exode 20 :8,9,10a)

Dieu a demandé au peuple de conserver le septième jour (le samedi) comme jour de repos appelé le sabbat. En mettant à part une journée par semaine, le peuple juif démontrait que Dieu avait établi une relation spéciale avec lui. C’était ce signe qui distinguait les juifs des non-juifs.

Aujourd’hui, les chrétiens mettent à part une journée par semaine pour Dieu. Souvent, cette journée est le dimanche. Dieu, dans son plan, accorda beaucoup d’importance à la journée de repos.

Occupes-tu tout ton temps pour tes loisirs? ton travail? As-tu pensé à mettre une journée par semaine pour Dieu? C’est le quatrième commandement.

Règle N°5

« Honore ton père et ta mère… » (Exode 20 :12a)

Par ce commandement, Dieu a dit aux enfants de respecter leurs parents. Dieu désire voir la famille dans un environnement ou la paix règne et non l’hostilité.

Rouspéter, faire la sourde oreille, contester, critiquer sont des manières par lesquelles on manque de respect.

Règle N°6

« Tu ne tueras point » (Exode 20 :13)

Lorsqu’on entend ce commandement, on pense tout de suite aux meurtres gratuits commis dans la société. Dieu a donné la vie; Il ne désire pas que qui que ce soit l’enlève.

Dans le nouveau testament, ce sixième commandement est repris lorsque Jésus s’adresse à la foule :
« Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point ; celui qui tuera est passible de jugement. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère est passible de jugement… que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. » (Matthieu 5 :21a,22)

Ce commandement qui semblait à l’origine difficile à transgresser devient maintenant transgressé par plusieurs. Et la conséquence : l’enfer (ou la géhenne).

Règle N°7

« Tu ne commettras point d’adultère. » (Exode 20 :14)

Dieu a dit que les relations sexuelles étaient réservées aux couples mariés et que les conjoints se devaient d’être fidèles l’un à l’autre.

Nous vivons dans un monde où corruption et infidélité sont à l’honneur. Il n’est pas rare d’entendre des histoires d’infidélité de couples. Les téléromans en font la promotion ce qui rend la chose encore plus banale. Malgré tout, Dieu ne s’arrête pas là.

Dans le nouveau testament, ce septième commandement est repris lorsque Jésus s’adresse à la foule :
« Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. » (Matthieu 5 :27,28)

Non seulement Dieu ne désire pas que des situations d’adultère se commettent dans les couples, mais Il appelle adultère les convoitises de la chaire. Quiconque regarde une femme (ou un homme) pour la convoiter, celui-ci vient de commettre l’acte de l’adultère dans son cœur. Dieu condamne donc aussi les pensées impures.

Règle N°8

« Tu ne déroberas point. » (Exode 20 :15)

Dieu ne veut pas qu’on prenne ce qui appartient à autrui. C’est lui qui donne à chacun le droit de posséder certaines choses. Un vol ne peut donc pas être considéré juste devant Dieu.

Emprunter un objet à une personne sans jamais le lui remettre, tricher à un examen ou dans les impôts constituent un vol.

Règle N°9

« Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. » (Exode 20 :16)

Dieu est vérité et ne peut par conséquent tolérer la tromperie. Lorsque Dieu dit quelque chose, on peut être certain que c’est vrai. Satan est appelé Père du mensonge ; quiconque ment se range de son côté.

Le mensonge, les fausses accusations, la calomnie, … sont alors tous des péchés.

Règle N°10

« Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartient à ton prochain. » (Exode 20 :17)

Dieu a demandé à l’homme de ne pas convoiter ce qui appartient à autrui.

Nous savons que la convoitise déplaît grandement à Dieu. À l’origine, la Bible dit que Satan était le plus bel ange dans le ciel. Cependant, rempli de convoitise, Satan désira la position de Dieu. Dieu rejeta donc Satan du ciel car c’était un comportement tout à fait inadmissible.

La convoitise est aussi appelée le péché du siècle. De nos jours, toutes les publicités incitent les gens à convoiter les produits ou services offerts. Elle affirme que nous le méritons bien, ce qui fait que flatter un autre péché : l’orgueil. Aussi, la société matérialiste dans laquelle nous vivons incite à un niveau de vie très élevé ce qui influence négativement les comportements des gens.


As-tu observé toutes ces règles sans jamais en transgresser une ? Te considères-tu irréprochable ? Pourtant, la Bible est très claire sur le fait qu’aucune personne reprochable n’ira au ciel.

La Bible dit « Car tous ont péchés et sont privés de la gloire de Dieu. » (Romain 3 :23)
La Bible dit aussi que « le salaire du péché c’est la mort… » (Romain 6 :23a)

Pour tous ceux qui ont transgressé une des dix règles établies par Dieu lui-même, l’enfer est la conséquence.

De nos jours, un faux sentiment de sécurité s’empare des gens en les laissant croire qu’ils ne sont pas si pires que ça. Du moins, moins pire que leurs collègues de travail, que le voisin, … Pourtant, remarquez que la mort est réservée à celui qui commet un péché tout comme à celui qui en commet plusieurs car il est question DU péché.

Pour illustrer ces propos, je vous propose une comparaison :

Imaginez que vous venez de revêtir une belle chemise toute blanche avant de partir pour aller travailler. Cependant, juste avant de partir, vous la tachez avec une goutte de confiture. Remarquez qu’une seule tache a servi à salir votre chemise au point que vous devez la retirer pour en enfiler une autre. Une seule petite tache !

Avec le péché, c’est la même chose. Un seul péché sera nécessaire pour que vous soyez appelé pêcheur. Seulement, cette tache qu’est le péché ne part pas facilement. En fait, vous ne serez jamais capable de la faire partir par vos propres forces.

Jusqu’ici, je vous ai présenté la justice de Dieu et la loi qu’il a instaurée par les 10 règles. Au début, je vous disais avoir le sentiment qu’on enseigne trop souvent la grâce et la bonté de Dieu, en omettant de faire mention de sa justice et de la loi qu’il a instaurée. Voici une image qui vous fera comprendre l’effet de cette fausse paix :

Voyez-vous, si vous essayez de sauver quelqu’un d’une noyade alors qu’il ne croit pas qu’il se noie, il ne sera pas vraiment content de vous. Vous vous rapprochez du lac, vous enlevez votre pantalon, vous sautez dans l’eau, vous nager vers lui et vous essayez de le prendre par le bras… Mais il ne sera pas du tout content car il ne voit pas qu’il se noie. Il ne voudra pas être sauvé s’il ne voit pas le danger ! Il n’échappera pas au danger s’il ne l’a pas vu…

Maintenant que vous voyez le danger, sachez qu’il existe un remède à votre condition. La tache qui salit votre cœur peut partir avec l’aide de Dieu. La Bible dit : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (Jésus) afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 :16)
Dieu vous a donné Jésus en qui vous pouvez avoir confiance. C’est par sa mort que vous pouvez être sauvé des péchés que vous portez. Il est le seul qui peut être appelé JUSTE : « Jésus-Christ a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit… » (1 Pierre 3 :18)

La Bible dit que si tu crois que Jésus est le fils de Dieu, qu’Il est mort crucifié pour tes péchés sur la croix et que Dieu l’a ressuscité des morts, tu ne seras pas jugé pour tes péchés. Tu passeras de la mort (enfer) à la vie (ciel).
« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jean 5:24)

Haut de la page