TECHNOLOGIES
Un ordinateur farceur pour ne plus s'endormir au volant


IBM vient de mettre au point un ordinateur de bord qui oblige les automobilistes à rester éveillé en utilisant des moyens très particuliers...


Dans les séries TV de science fiction des années 70, les automobiles du XXIe siècle étaient systématiquement équipées d'un ordinateur de bord. Mais attention, pas ces joujoux technologiques qu'on vend désormais avec la plupart des véhicules "haut-de-gamme" et qui nous permettent de trouver notre chemin par liaison satellite. Non, on parlait alors d'un vrai système d'assistance à la navigation (la voiture de papa étant devenue un véritable vaisseau spatial sur roulettes), avec reconnaissance vocale et capacité de dialogue presque humaine.

Aujourd'hui, le XXIe siècle est là et force est de constater que, malgré les progrès indéniables des techniques d'informatique embarquée, on est loin des rêves futuristes des scénaristes d'il y a trente ans. Certes, le mythe de la voiture parlante est revenu titiller nos méninges ces dernières années avec quelques prototypes (peu convaincants !) de constructeurs ambitieux, mais rien de bien sérieux.

Et pourtant ! Voila qu'IBM annonce le développement d'un système "d'accompagnement virtuel" des conducteurs, destiné à leur éviter un endormissement parfois fatal. En l'occurrence, les deux ingénieurs qui s'y sont collés se nomment Wlodek Wlodzimierz et Dimitri Kanevsky, deux chercheurs qui avaient précédemment travaillé en 1995 sur "l'indexation automatique des données grâce à la reconnaissance vocale".

Cette fois-ci, avec le "passager virtuel", ils passent de la théorie la plus obscure à la pratique la plus populaire puisqu'elle concerne l'automobile. Et leur but est louable car ce dispositif permettrait aux conducteurs de rester vigilant sur la route. Toutefois, on reste dubitatif quant aux "méthodes" employées par le "passager virtuel" pour arriver à ses fins.

En effet, si l'accompagnateur numérique est bien doté de la parole (un peu comme une radio évoluée, en quelque sorte), il est surtout capable de soutenir une conversation avec le conducteur. Entendez par là qu'il lui pose des questions et qu'il attend des réponses claires et rapides, faute de quoi il dipose de tout une palette de mesures visant à "réveiller" l'automobiliste distrait (ou pire, assoupi). Et parmi ces mesures, il peut ouvrir brusquement toutes les vitres de la voiture (pratique un jour de pluie !), déclencher une alarme sonore et même... asperger le conducteur d'eau glacée !

Farceur (!!!), il pourra également choisir de modifier la ventilation, changer la fréquence ou le volume de la radio, voire lancer des blagues vaseuses auxquelles il conviendra de rire franchement pour éviter une nouvelle sanction. Bref, un vrai petit diable numérique qui vous fera regretter votre petit neveu car, lui au moins, on pouvait le calmer avec une glace à la vanille... ou lui mettre une baffe !