Qui a déplacé' le Temple?

Colonne précédente

FREDI WINKLER -  C'est sous ce titre provocateur que voici un an environ paraissait, dans le quotidien israélien Jérusalem Post et dans d'autres journaux de langue anglaise, surtout aux USA, une annonce sur un livre dans lequel l'auteur s'efforce d'avancer des preuves historiques et archéologiques à l'idée que le Temple ne se trouvait pas à Jérusalem sur le Mont du Temple, mais plus au sud, et que le mur, encore partiellement visible aujourd'hui, dont le Mur des Lamentations n'est qu'une petite partie, ne serait qu'un vestige de la forteresse Antonia.
      
     Ceci d'étonnant : l'on affirme en même temps de plus en plus hardiment dans les milieux islamiques qu'il n'y a jamais eu de temple juif sur le Mont du Temple ou Harem esh-Sharif, comme les musulmans appellent ce lieu.
      
Il n'est nul besoin de dire combien cette affirmation est non fondée, sans consistance. Le but est naturellement d'ôter toute 
justification aux revendications avancées par les juifs sur ledit Mont. Mais cette thèse est si absurde que les milieux juifs ainsi que d'autres cercles archéologiques compétents la rejettent. Il est, hélas, ceci de vrai: si un mensonge est suffisamment répété, il se trouvera finalement des gens qui le croiront. Au sujet des derniers temps précédant le retour de Jésus, l'apôtre Paul a prédit que l'amour de la vérité se refroidirait et qu'en conséquence, Dieu enverrait aux hommes une énergie d'erreur: "Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés" (2 Thessaloniciens 2, 11-12).
        
     Étonnant encore que même des chrétiens se prêtent à la propagation de tels mensonges! Le Dr Ernest L. Martin, l'auteur du livre dont question sur la feuille publicitaire, se présente comme un archéologue amateur ayant une formation théologique et pédagogique. Il a souvent visité le pays d'Israël et participé à de nombreuses fouilles archéologiques sur le Mont du Temple. Cette dernière déclaration fait  cependant
dresser l'oreille! En effet, il n'y a jamais eu de fouilles sur ledit Mont, les musulmans ne les permettant pas, alors que les Juifs aimeraient réaliser de tels projets. Ainsi seraient mises au jour des preuves archéologiques de l'existence du sanctuaire juif en cet endroit, ce que les milieux islamiques veulent empêcher à tout prix. Rien ne serait plus facile d'établir par des preuves archéologiques qu'il ne s'est jamais trouvé un temple juif en ce lieu. Mais parce que les musulmans savent fort bien que c'est exactement le contraire qui est exact, ils cherchent d'autres voies pour atteindre leur but.
Il est bien triste de constater que des soi-disant chrétiens se laissent atteler à ces campagnes mensongères. Pour quelle raison le font-ils? Serait-ce par besoin de se faire valoir ou seraient-ils bien payés pour agir ainsi? Les publicités fort détaillées et couvrant toute une page pour ce livre, accompagnant celles d'autres ouvrages qui promettent des "révélations" tout aussi spectaculaires, non publiées à ce jour, semblent à peine porter sur la vente des livres. Tout cela donne à penser que, derrière ces publications, se cache
l'intention de gagner des lecteurs? peu informés. Il apparaît manifestement que, sous le
manteau de la science, des
mensonges doivent être répandus
dans des milieux chrétiens afin
d'obtenir un large soutien à la
thèse selon laquelle la
revendication juive sur le Mont
du Temple et même sur
Jérusalem. est tout à fait fausse.
Les autres titres de livres font même apparaître un autre but, à savoir miner la Bible ainsi que la foi judéo-chrétienne. Le même auteur a notamment fait la "découverte étonnante" que Jésus était né 200 à 300 ans plus tôt que ce qui est généralement admis. Dans un autre écrit, il "révèle" comment
les livres de la Bible ont été modifiés de manière mystérieuse; et dans un autre ouvrage, il veut prouver que la doctrine de la Trinité est passée au 3e siècle après Jésus-Christ dans le Nouveau Testament, et cela par la philosophie grecque.
        Ces nouvelles "révélations s'adaptent exactement au concept de la propagande islamique, laquelle veut visiblement minimiser les fautes et les erreurs du Coran en prétendant que l'Ancien et le Nouveau Testament ont été modifiés, et que seul ledit Coran contient la pure vérité, et ce, bien que la Bible entière soit bien plus ancienne, et que l'exactitude de ses traditions textuelles soit sérieusement documentée.
     Il en est aujourd'hui exactement comme Paul l'avait lit: La vérité de la Bible cet remise eu question Lui L complaisamment même dans des cercles théologiques. En lieu et place, l'on accepte sans la moindre critique les nouvelles "découvertes" pseudo?scientifiques. Plus étonnant encore le fait que des journaux à base chrétienne font paraître de telles publicités! Que se cache-t-il derrière tout cela? Vraisemblablement une fois de plus le cher argent, la vérité ne jouant dès lors plus aucun rôle important.
        Seul l'amour inconditionnel de la vérité peut nous préserver des ruses qui nous sont agréablement proposées de manière "scientifique".

Dans la prochaine édition, cette série se continuera sous le titre: "La trompeuse dénégation de la revendication juive sur le pays d'Israël."

On n'a jamais fait de fouilles sur le mont du Temple; les musulmans n'en donnent pas l'autorisation.
... Colonne suivante Colonne suivante ...
Haut de la page Accès au sommaire du journal